Bonjour,

Avant tout, je tiens à vous remercier de votre participation nombreuse au rassemblement organisé devant le Conseil départemental, vendredi dernier.

Pour faire suite, à cette mobilisation importante, je vous prie de trouver ci-joint l'intervention que j'ai faite en séance publique. Je vous transmets également la réponse de Madame Godin, Vice-Présidente déléguée aux Solidarités. Le Président Devedjian ne s'est pas exprimé. Il n'y a pas eu de débat, puisque le règlement intérieur de l'assemblée départementale ne l'autorise pas.

Si vous le souhaitez, il est possible de visionner la séance grâce au lien suivant :
http://www.hauts-de-seine.fr/votre-collectivite/les-decisions-de-lassemblee-departementale/les-retransmissions-des-seances-publiques-en-video/

Les échanges sur les PMI démarrent à 1h14 minutes .

Comme ceux qui ont pu assister à la séance, vous verrez que la réponse de Madame Godin n'est pas satisfaisante. Nous n'obtenons aucune garantie du maintien des services de PMI et de CPEF dans le Département. Leurs missions de service public, ouvert gratuitement à tous, sont clairement remises en cause. Pour la droite départementale, le Conseil départemental n'a pas vocation à palier "les carences de l'offre de soins mais uniquement à garantir aux publics les plus fragiles un suivi médical de grossesse."

Cette vision est extrêmement réductrice des missions de la médecine préventive exercée en PMI et CPEF. Elle est discriminante, pénalisante pour les publics, femmes, hommes, couples, bébés, enfants et jeunes qui quelques soient leur condition ont le droit d'être accompagné, orienté, aidé dans leur parcours de santé, de sexualité, de parentalité...

Aujourd'hui, 1557 personnes ont signé la pétition. Je vous propose de poursuivre la mobilisation en continuant de faire circuler et signer cette pétition, que nous pourrons ensuite aller remettre à Monsieur Devedjian. Aussi, je vous propose d'écrire collectivement à Monsieur Devedjian pour lui demander une audience afin de confronter nos visions de la médecine préventive et d'obtenir des réponses sur le devenir des PMI et des CPEF dans les Hauts de Seine.
D'autres actions sont possibles, vous avez également certainement des idées. Je suis ouverte à vos propositions.

Cordialement

Elsa Faucillon
Conseillère départementale


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir