Banquet des retraités -  Samedi 11 mars 2017, 12h -Dimanche 12 mars 2017, 12h

Bonjour,

Nous sommes très heureux de vous accueillir toujours aussi nombreux avec Philippe CLOCHETTE, maire adjoint chargé de l’action en direction des retraités, Anne-Laure PEREZ, première adjointe, Elsa FAUCILLON, conseillère départementale, ainsi qu’avec les Maire-adjoints et conseillers municipaux qui m’entourent.

Chaque année, ce banquet de printemps est l’occasion d’un moment de partage convivial, tous ensemble.

Nous sommes aujourd’hui plus de 664 (634 dimanche) à table. Au total plus de 1678 repas seront servis au cours du weekend dans cette salle et à domicile.
A domicile aussi car nous n’oublions pas ceux qui ont des problèmes de mobilité.

Merci aux agents du service public communal qui permettent par leur investissement de réussir ce bon moment. Je crois que nous pouvons les applaudir bien chaleureusement.

Ce printemps, le thème du banquet est celui de l’Alsace. Entre les joyaux de la Route des Vins d'Alsace et les féériques marchés de Noël, notamment celui de Strasbourg, c’est une terre de patrimoine, de culture et de gastronomie. C’est une région qui mérite d’être visitée.

Vous le savez, si notre ville affiche une priorité pour l’enfance, les retraités ne sont pas oubliés par l’action municipale bien au contraire. Comment pourrions-nous vous oublier ?

Les retraités sont certainement les Gennevillois les plus actifs de la ville. On le voit avec toutes les initiatives prises par le Club Agir, mais aussi dans toutes les associations de la ville qu’elles soient caritatives, culturelles ou sportives.

Nous vous devons beaucoup.

La diversité des actions que vous menez permet de satisfaire les envies, les connaissances, les savoir-faire du plus grand nombre mais surtout de créer un lien social important avec les Gennevillois.

Nous savons aussi pouvoir compter sur vous lorsqu’il faut se mobiliser pour défendre les droits de la ville.

Si la tâche de maire est aujourd’hui certainement plus compliquée, on en parle régulièrement avec Jacques Bourgoin, il n’en reste pas moins qu’il est important pour moi, pour nous, de savoir pouvoir compter sur vous. Nos rapports de confiance mutuelle sont importants au quotidien, et dans la durée pour défendre Gennevilliers.

Nous savons qu’il y a encore beaucoup de choses à faire pour améliorer la ville et le quotidien de chacun, même si nous mesurons le chemin déjà parcouru.

Vous avez raison de nous interpeller quand sur tel ou tel sujet cela ne va pas. Comme vous, nous avons beaucoup d’exigences pour notre ville, pour améliorer notre vie. C’est aussi l’intérêt des élus de proximité.

Nous ne sommes pas élus pour aller dans les salons dorés du pouvoir ou passer à la télé, mais pour agir en proximité. C’est notre rôle que d’essayer d’améliorer ce qui ne va pas.

Nous le faisons pour vous, pour tous les Gennevillois. Ceux qui y habitent depuis longtemps, comme ceux qui viennent pour acheter un logement moins cher et encore accessible dans la Métropole de Paris.

Nous le faisons avec cette volonté que personne ne soit chassé de Gennevilliers comme cela se fait dans les villes autour de nous. Car qui vient acheter ici ? Des salariés, des jeunes couples qui ne peuvent pas acheter dans leur ville d’origine : Paris, Clichy, Asnières, Colombes, …

Si, comme dans ces villes, nous laissions faire le marché, petit à petit, les salariés, les couches populaires seraient chassés de Gennevilliers, de la Métropole. C’est ce qui se passe autour de nous.

Toute notre politique municipale, notre politique de constructions de logements avec 50% de logements sociaux et 50% de logements en accession diversifiée vise à développer, embellir notre ville. Nous accueillons, comme nous l’avons toujours fait, de nouveaux habitants, tout en créant les conditions pour que personne ne soit obligée de partir.

Nous sommes une ville populaire et fière de l’être. Notre équipe municipale est à l’image de notre ville, enfants d’ouvriers, d’enseignants, d’employés et de cadres. Et nous en sommes fiers.

Car je le dis souvent : la générosité, la solidarité, est ici, dans le monde du travail et de la création et pas à Neuilly, dans le monde de l’égoïsme de l’argent roi.

Nous sommes fiers de notre histoire, fiers de nos origines, fiers de nos parents. C’est cela qui nous donne la force, le courage d’affronter les difficultés, de faire en sorte que quelque soit notre interlocuteur : le Département, la Région, l’Etat, nous faisons passer les intérêts de notre ville et de ses habitants avant toute chose.

C’est pourquoi, malgré le pillage de l’Etat dans les caisses des collectivités locales, moins 9 millions en trois ans dans notre budget, nous faisons tout, non seulement pour défendre le service public de proximité, mais aussi pour en développer de nouveaux.

Ainsi, pour lutter contre la désertification médicale qui ravage les campagnes mais aussi les villes autour de nous, grâce à nos centres municipaux de santé, nous résistons bien. Nous voulons faire plus et mieux encore, nous voulons anticiper sur l’avenir.

Ainsi, nous avons ouvert une unité ophtalmologique au CMS avec des cabinets équipés des dernières technologies alors que partout ailleurs les ophtalmos disparaissent.

De la même façon nous avons signé une charte des valeurs avec les médecins libéraux, qui engagent ceux-ci à ne pas faire de dépassement d’honoraire, et nous engage à aider l’installation de cabinets médicaux pluridisciplinaires. Ainsi, nous investissons 260000 euros pour le déménagement et l’agrandissement des cabinets Lamour et Victor Hugo.

Pour aider chacune et chacun à prendre de l’âge dans les meilleures conditions, nous avons ouvert au CMS Etienne-Gatineau-Sailliant un pôle gérontologique. Le Docteur ZWAIG et son équipe coordonnent les dispositifs de soins et de prévention pour favoriser le bien vieillir.

Nous entendons aussi les critiques sur le CMS, la prise de rendez-vous est difficile. Nous sommes victimes de notre succès. Mais on ne peut en rester à ce constat, cela affecte la qualité de notre service public de santé. J’ai donc demandé à la direction du CMS d’étudier une simplification et une amélioration des conditions de prises de rendez-vous. J’espère avoir des résultats d’ici la fin de l’année.

Vous le voyez, nous ne voulons pas seulement défendre la qualité de nos CMS, des collaborations avec les médecins libéraux, nous voulons faire de Gennevilliers une ville pilote en matière de santé dans ses relations avec l’Hôpital et les spécialistes de santé. C’est pourquoi je vous invite mercredi 22 mars à 19h, salle du Conseil municipal pour que nous vous présentions nos projets dans ce domaine.

Je profite aussi de ce banquet pour vous informer que nous allons expérimenter du 20 mars au 30 juin un service de transport à l’attention des personnes âgées. Il faut s’inscrire au CCAS et en fonction de critères liés à la perte d’autonomie, une prise en charge au pied de votre domicile sera possible pour être amené dans une quinzaine de lieux identifiés sur Gennevilliers.

Vous le voyez, à Gennevilliers, nous ne sommes pas que sur la défensive, les contraintes politiques et économiques ne nous empêchent pas d’être offensifs pour faire mieux. C’est notre différence avec beaucoup d’autres villes.
Rien à voir avec le Département et la Région qui passent leur temps à diminuer les actions en direction des habitants.

Elsa Faucillon, m’informe souvent de ces actions face à ce Conseil départemental qui ne cesse de réduire les moyens alloués aux personnes âgées. En 2017, ces crédits sont en baisse de près de 5 millions d’euros, tandis que l’aide à l’adaptation des logements sociaux des personnes âgées diminue des 3/4.

Il y a encore beaucoup à faire pour obtenir que les barèmes permettant de bénéficier de la carte améthyste soient rehaussés. Il n’est pas acceptable que trop d’entre vous s’en trouvent exclus, pour quelques euros seulement, alors même que vos revenus réels n’augmentent pas et que le petit niveau des retraites ne permet pas de financer le PASS NAVIGO à son tarif normal.

Dans ce contexte, il n’est pas inutile de rappeler que les retraités ne demandent pas l’aumône quand ils demandent une revalorisation des pensions et des retraites. Ce n’est que justice. Ce serait utile pour l’économie. Car, rappelons-le, vous ne faites pas comme le grand patronat, quand on vous augmente, vous ne placez pas l’argent en bourse, vous le dépensez, vous faites donc tourner l’économie, cela crée des emplois, donc de nouvelles cotisations, … Bref, c’est utile contrairement à la bulle spéculative.

Soyez fier-es de vous car un ou une retraitée de Gennevilliers est bien plus utile à la société qu’un golden boy de Neuilly !

Merci à vous toutes et tous !

Je vais en profiter pour saluer les plus expérimentés par l’âge dans notre assemblée :

FEMMES LES PLUS AGEES : voir fiches

HOMMES LES PLUS AGES : voir fiches

Et comme la vie n’est pas toujours bien amusante, et bien changeons la vie en faisant la fête cet après midi.
Je vous souhaite à tous une excellente journée et bon appétit.


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir