L’image contient peut-être : 1 personne, debout, foule et plein air

Fin de semaine dernière les retraité-e-s ont reçu leur pension du régime général et ont pu, pour 60 % d’entre eux constater la baisse « promise » par le président Macron. Les retraités sont clairement les sacrifiés de la politique d’un président qui "en même temps", comme il dit, accorde de larges cadeaux aux plus riches. Le 15 mars à l’appel de 9 organisations, les retraités se rassembleront partout en France pour refuser cette injustice. Ci joint le tract intersyndical

Attachments:
Download this file (tract15mars.pdf)tract15mars.pdf[ ]296 kB

Nous sommes à mi-mandat et il n'est pas inintéressant de regarder si en plus d'avoir tenu nos engagements envers la population, la municipalité de Gennevilliers a tenu ses engagements envers le personnel communal.

C'est une question importante d'autant que les sujets de mécontentement existent pour le personnel communal qui subissent une baisse significative du pouvoir d'achat ces dernières années décidée par les gouvernements successifs qui s'ajoutent aux mesures antisociales prises par le gouvernement.

Attachments:
Download this file (Bilan politique RH 2014_2017_v8 2.pdf)Bilan politique RH 2014_2017_v8 2.pdf[ ]11230 kB

Vingt fois plus. C'est la probabilité qu'ont les jeunes hommes entre 18 et 25 ans, considérés comme « noirs » ou « arabes », de subir un contrôle d'identité par rapport au reste de la population française. Le Défenseur des Droits a récemment tiré la sonnette d'alarme, appuyé par des recherches et des enquêtes, toujours plus nombreuses et précises, sur la réalité des contrôles au faciès en France.

         Même constat pour les jeunes de notre commune.

Le 18 décembre dernier a été publié l'avant-projet de loi sur le logement qui devrait être adoptée à la fin du semestre. Ce projet est inacceptable car il annonce une précarisation des plus démunis et signe la fin du modèle HLM français.

Le conseil municipal, réuni le 7 février 2018, déplore le recours aux ordonnances et le contenu de ce projet de loi qui vise à libéraliser le modèle du logement social, à l'heure où la possibilité de se loger dans des conditions dignes est devenu un combat aussi bien pour les classes populaires que pour les classes moyennes.

A l'heure où ses lignes sont écrites, je ne connais pas la décision du Président de la République sur l'organisation de la Métropole, les territoires et la place de la commune. C'est dire la conception présidentielle de la démocratie sur un sujet qui impacte la vie des habitant-es.

Mon rôle est de faire respecter notre ville et ses habitants. Gennevilliers peut et doit jouer un rôle majeur au cœur de la Métropole du Grand Paris. Un rôle pour son développement humain en inventant un nouvel art de vivre populaire, en continuant à embellir et améliorer la ville sans chasser personne. Un rôle pour son développement économique avec ses entreprises et le Port de Gennevilliers. Un rôle en agissant pour une métropole coopérative des villes et des territoires et non une structure centralisatrice et technocratique.


Avec les autres maires en France, je défends la décentralisation contre la recentralisation organisée par ce gouvernement.
Gennevilliers a beaucoup changé ses dernières années. Avec vous et pour vous, l'équipe municipale travaille au développement de notre ville belle, rebelle, moderne et populaire. Nous promouvons la commune comme lieu de démocratie au plus près des habitants, lieu de décision en commun, lieu d'expérimentation où l'on peut mettre l'être humain au centre de nos préoccupations plutôt que la finance.

Patrice Leclerc

Lire le Magazine GenMag en Pdf

Ce mardi 6 février, je suis allé au rassemblement devant l'inspection académique, soutenir les parents d'élèves et les enseignants qui demandaient plus de moyens pour assurer des classes à effectifs raisonnables.

Le 8 mars je rencontrerai, comme maire, la directrice académique à ce sujet et je propose aux parents d'élèves de Gennevilliers une réunion le 9 mars à 18h30 en mairie de Gennevilliers pour faire le point avec eux, sur les moyens mis par l'éducation nationale dans notre ville.

l'article du Parisien qui rend compte du rassemblement de ce mardi 6 février http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/nanterre-28-par-classe-c-est-trop-06-02-2018-7544850.php

Sous-catégories