Voeu adopté au conseil municipal du 27 mars 2019

Le 1er avril prochain, la trêve hivernale des expulsions locatives sera levée. Des centaines de milliers de familles en France, des centaines à Gennevilliers vont de nouveau vivre dans la crainte de se retrouver à la rue sans solution pérenne de relogement.

Le Conseil Municipal, réuni le 27 mars 2019, attend des mesures fortes et efficaces pour traiter de façon radicalement nouvelle et durable la question du droit au logement pour tous, tout au long de sa vie, notamment pour toutes les victimes de la crise économique et sociale.
En France, le nombre de familles en situation d’impayés de loyers en 2013 s’élève à 493 000 familles ce qui représente plus d’1 200 000 personnes (derniers chiffres de l’Enquête Nationale Logement réalisée par l’INSEE).

Suite aux articles parus dans la presse sur les retards annoncés sur la ligne 15 Ouest de la société du Grand Paris, j'ai écris à tous les maires, députés, sénateurs des Hauts-de-Seine et au Président du département.

Cher-es collègues,

Comme beaucoup d’entre vous, je suis particulièrement inquiet de lire, ici ou là, des informations faisant état de délais de réalisation de la ligne 15 ouest sans cesse allongés par la Société du Grand Paris.

Les habitants de notre département et de la métropole comptent sur ce nouveau métro réalisé par la Société du Grand Paris, et adopté après concertation avec les élus locaux, pour améliorer leurs conditions de transport à partir de 2027, et avant pour certaines lignes. Les élus locaux ont engagé dans toutes les villes des concertations avec les habitants touchés par les infrastructures nouvelles ainsi que des projets urbains en lien avec l’arrivée de cette nouvelle ligne. Les maires ont tout fait pour tenir les délais demandés par la Société du Grand Paris, des bâtiments ont été vidés de leurs habitants.

Attachments:
Download this file (lettre_maire_sgp.pdf)lettre_maire_sgp.pdf[ ]39 kB

Votre avis sur l'interdiction des véhicules critère 5 à Gennevilliers?

Monsieur le Président,

J’ai réuni mardi 12 mars, les responsables d’entreprise ayant leur activité sur le territoire de la ville de Gennevilliers pour les informer de la proposition de la MGP relative à la mise en œuvre de la ZFE au 1er juillet 2019. Le dispositif d’aide au remplacement de véhicules a également été présenté.

Attachments:
Download this file (2019_03_13_patrick_ollier_zfe.pdf)2019_03_13_patrick_ollier_zfe.pdf[ ]748 kB

Monsieur le Préfet de Région,

Vous le savez, je conteste fortement, l’opération idéologique consistant à dresser un signe d'égalité entre logement social et problèmes sociaux. Je le conteste d'autant plus que 70% des habitants de la métropole sont éligibles au logement social et il ne viendrait à l'idée de personne de dire que 70% des habitants de la Métropole sont des cas sociaux, que les employés de préfecture, de mairie, les salariés, comme les personnes touchées par le chômage sont des cas sociaux. Je ne crois pas qu’on améliore la vie des gens en les rendant invisibles. On améliore la vie des gens en augmentant leur pouvoir d’achat, en améliorant leur cadre de vie, en donnant le plus où il y a le plus de besoins, en supprimant la loi Boutin et en augmentant ou réévaluant le plafond pour l’attribution de logements sociaux pour mettre fin à un cercle vicieux de paupérisation des bâtiments.

Mon ami Charles Habonimana vient de publier un livre témoignage "Moi, le dernier Tutsi". Je vous invite à le rencontrer entouré de Benjamin Abtan, Président du mouvement européen de lutte contre le racisme EGAM, et Daniel Le Scornet, Ancien président de la Fédération des mutuelles de France, il est depuis 2010 président de l'association La Fraternité en Art, Sciences et socialLundi 25 mars à 18h30, salle du conseil municipal de Gennevilliers

" Il a suffi d'un mot pour que je devienne une proie, un enfant qu'il faut tuer. "

Il a vu ce que des yeux ne devraient jamais voir. L'extermination des siens.
Son père et son oncle, assassinés devant lui. Sa mère, ses frères, ses sœurs, jetés vivants dans des fosses pleines d'excréments pour y mourir comme des bêtes. Ses grands-mères, ses tantes, abandonnées sans vie au hasard des fossés.

Ile-de-France : comment la banlieue rouge a acquis des œuvres d’art dignes de musée

Le parisien >Île-de-France & Oise>Hauts-de-Seine|Olivier Bureau|02 mars 2019, 15h29|

A l’automne prochain, la ville de Gennevilliers accueillera « Trésors de banlieue », une exposition rassemblant quelque 350 œuvres prêtées par une quarantaine de villes populaires. La constitution de ce patrimoine s’est faite au gré d’histoires humaines... et politiques.

Chemins de l’émancipation. Pensée critique et interventions cliniques
Intervention de Patrice Leclerc- 15 février 2019

 

Pourquoi un maire, une équipe municipale sont intéressés par le développement de l’esprit critique dans la jeunesse ?

D’abord, je ne suis pas sûr que tous les maires ou toutes les équipes municipales répondent la même chose. Il n’y a rien de neutre dans la réponse à la question, parce que maire, équipes municipales et jeunes ne sont pas neutres.

GJaunesMonsieur le Président,

Suite à la mise-à-disposition des cahiers de doléances dans les structures municipales de Gennevilliers, une réunion publique de synthèse de ces cahiers s’est tenue le 21 février 2019, pour que les citoyennes et citoyens de la ville décident ensemble d’une résolution à vous transmettre. Après débats et amendements du texte, veuillez recevoir, Monsieur le Président, la résolution de l’Assemblée d’habitant.e.s réuni.e.s à Gennevilliers en réponse au grand débat national.

Débat avec Priscillia Ludosky, du mouvement des gilets jaunes, Mathieu Viellepeau secrétaire UL-CGT et Patrice Leclerc, maire

Remplissez les cahiers de doléances Gilets jaunes de Gennevilliers

Ci-dessous un projet de courrier des gennevillois au Président de la République que nous débatterons, amenderons, lors de la réunion publique du jeudi 21 février à partir des cahiers de doléances. Les 2 documents sont en pièces jointes.

Monsieur le Président,
Suite à la mise-à-disposition des cahiers de doléances dans les structures municipales de Gennevilliers, une réunion publique de synthèse de ces cahiers s’est tenue le 21 février 2019, pour que les citoyennes et citoyens de la ville décident ensemble d’une résolution à vous transmettre. Après débats et amendements du texte, veuillez recevoir, Monsieur le Président, la résolution de la ville de Gennevilliers en réponse au grand débat national.

Sous-catégories