Avec le développement de la pollution, ce n’est pas la planète qui est en danger, (elle a vu pire !), c’est l’espèce humaine et tous les êtres vivants. Déjà, ce sont 48 000 morts dus aux émissions de particules fines par les véhicules qui sont comptabilisés par an en France, dont près de 3000 dans la Métropole du Grand Paris.

Il faut donc agir. Nous partageons la nécessité politique de changer nos modes de consommation comme nos modes de transport. Il y a urgence. Il en va de notre santé, celle de nos enfants et petits-enfants.

Affichage de  en cours...Herbert Kickl désinvité du Groupe antiraciste de l’UE : l’EGAM remporte une victoire historique qui permet à la Commission Européenne de bénéficier d’une doctrine claire : il existe désormais un « cordon sanitaire démocratique » qui protège les institutions démocratiques européennes des intrusions et des perversions du FPO et de tous les partis similaires en Europe

J'ai signé cette tribune avec des maires de toutes tendances politiques.

Les élus de l’Association des Maires d’Ile-de-France montent au créneau après l’intervention du Président de la République sur le thème des banlieues. Les élus franciliens, dans une tribune que nous publions ci-dessous, soutiennent les 19 mesures du plan Borloo et « réclament d’avoir la main sur leur mise en oeuvre » au motif que « la question n’est pas de savoir si c’est trop cher, mais si c’est nécessaire ».

« La » politique de la ville » a 30 ans d’existence.

Le 26 février d ernier, le pôle Solidarité du département des Hauts-de-Seine a transmis une circulaire adressée aux personnels des PMI et CPEF départementaux - et qui concerne également les PMI et CPEF conventionnés-, ordonnant aux médecins et sages-femmes« d'orienter exclusivement et sans délais, toute femme enceinte ou enfant nécessitant des examens complémentaires sans droits ouverts ou en cours d'ouverture vers un centre qui pratique le PASS hospitalier ».

GRAND PIQUE-NIQUE ET BAL POPULAIRE LE 18 MARS à 12h
VILLAGE EPHEMERE PLACE DE LA REPUBLIQUE

Départ en car de Gennevilliers, rdv 11H00 parvis de la Mairie


Imaginez demain, tout ce qu'il se passe dans votre rue, votre quartier, votre ville ne se décidera pas dans votre commune mais ailleurs. Imaginez demain toutes ces décisions qui seront prises, loin de vous, loin de votre capacité à dire votre mot, à agir. Cela sera-t-il un progrès ou un recul dans votre capacité à vous faire entendre ?


Affirmez votre droit et pouvoir d'intervenir

Attachments:
Download this file (A4 Vive les communes.pdf)A4 Vive les communes.pdf[ ]537 kB

Les communistes unitaires m'ont demandé de commettre l'édito de leur journal "cerises" http://www.cerisesenligne.fr/

On va gagner. C'est sûr car nécessaire et indispensable pour la survie de l'humanité. Mais quand ?
Aujourd'hui la macronie surfe sur une idéologie dominante, l'idée qu'il y a trop de dépenses publiques, trop de services publics, trop de mutualisation socialisante, pas assez de mutualisation pour faire des économie, pas assez de liberté d'entreprendre et d'exploiter, pas assez de libertés individuelles à cause des contraintes collectives, … Fort de cette pensée unique le gouvernement exécute le service public de santé, la SNCF, le service public du logement, l'autonomie des communes, le Bac comme porte d'entrée à l'université,…