p leclerc061Je ne donnerai pas de leçon, mais j’ai envie de donner mon avis pour le second tour des élections présidentielles au milieu des oukases des uns ou des autres. La controverse politique, même un peu dure, ne me fait pas peur, au contraire c’est du conflit que naît la politique, c’est grâce à cela que l’on peut se former une opinion.

Mais je ne donnerai pas de leçon car moi-même j’ai changé d’avis ces derniers jours. Avant le premier tour je pensais « qu’il était préférable d’affronter les fascistes tant que je suis valide, de ne pas laisser ce travail à mes enfants ou petits-enfants » tellement j’en veux au PS et aux sociaux libéraux qui après avoir eu tous les pouvoirs en 2012 ont mené une politique qui a fait progresser LEPEN qui obtient un record avec 7,6 millions de voix.

Monsieur le Ministre,
Les villes du réseau Barghouthi sont mobilisées depuis plusieurs années sur la question des prisonniers politiques palestiniens, de par leur décision de faire de Marwan Barghouthi (ou un autre prisonnier politique) leur citoyen d’honneur, et leurs diverses actions (délégation, accueil d’enfants de prisonniers, conférences) et interventions auprès des institutions nationales et internationales.

Ce n’était pas un voyage de tourisme, je n’ai pas quitté Kigali (ce que je regrette par ailleurs, tant la beauté du pays m’a été vantée). J’ai répondu à l’invitation de l’association EGAM à participer d’une délégation d’élu-es et militant-es associatifs de différents pays pour marquer notre volonté, malgré le silences de nos gouvernements, de faire la vérité sur le génocide perpétré contre les Tutsis au Rwanda. Nous avons ainsi participé à la 23e commémoration de ce génocide, rencontré des parlementaires, des étudiants, des Justes, des rescapés, … (l'album photo)

Mesdames, Messieurs,

Nous sommes plus de 2 650 ( 1 195 sur internet et 1 449 sur papier) à avoir signé la Pétition « Alerte pour les PMI et les CPEF des Hauts-de-Seine ». Depuis le lancement de cette action pour garantir aux femmes et aux hommes, aux parents, aux bébés, enfants et aux jeunes un bon niveau de prévention médico-psycho-sociale dans le département des Hauts-de-Seine, plusieurs initiatives ont été prises :

Patrice Leclerc, maire de Gennevilliers, a participé à l’audition des candidats à l’élection présidentielle mercredi 22 mars organisée par l’association des maires de France.
« C’est la première fois qu’est élaborée une charte pour l’avenir des communes soutenue par des milliers de maires de notre pays, issus de différents courants politiques, front de gauche, PS, droite, et centre. Je m’en réjouis, il faut conserver et développer la vie communale, sinon l’éloignement des citoyens des décisions engendre inefficacité et technocratie. Cette charte est soumise aux candidats à l’élection présidentielle et nous leur demandons de s’engager sur 15 points essentiels pour l’avenir des communes, garantissant la proximité, la citoyenneté et l’investissement au service des habitants, notamment :
-Renforcer les communes, socles des services de proximité en leur laissant la clause de compétence générale, c’est-à-dire la possibilité d’intervenir dans tous les domaines de la vie des habitants.

Plusieurs dizaines de « hauts génocidaires » rwandais vivent en Europe, en particulier en France, trop souvent en toute impunité, sans être inquiétés par la justice.

Au cours du génocide contre les Tutsis au Rwanda en 1994, ils ont non seulement pillé, torturé, violé et massacré, mais également planifié, recruté, formé et organisé.