Au lendemain des élections européennes, un collectif de personnalités politiques, culturelles, associatives et syndicales appelle à en finir avec la désunion des forces de gauche et écologistes.


Convergeons !
«Quand les blés sont sous la grêle
Fou qui fait le délicat
Fou qui songe à ses querelles
Au cœur du commun combat»
Louis Aragon, la Rose et le Réséda.


Les résultats des élections européennes confirment la poussée des forces nationalistes et d’extrême droite, un effondrement des partis sociaux-libéraux, ainsi que le recul important des forces de gauche de transformation. La responsabilité dans ces bouleversements du
social-libéralisme au pouvoir, en avalisant et en encourageant toutes les politiques néolibérales et antiécologiques, est manifeste.

Par ailleurs les écologistes, comme dans plusieurs pays européens, réalisent une poussée significative. Ce résultat montre que l’enjeu écologique est
devenu primordial et que le clivage productivisme libéral-écologisme social prend corps.
Pour autant, les écologistes doivent prendre garde au péché d’orgueil et d’isolement.

Chaque élection est différente, nous le constaterons rapidement pour les élections municipales qui se profilent. Une hirondelle de 13,5% de voix ne
fait pas le printemps de la transformation sociale et écologique et ne met personne en capacité de peser sérieusement dans le débat public et de
représenter une alternative au capitalisme néolibéral.

 


Ce score confère au parti écologiste une responsabilité historique accrue. Aujourd’hui, il doit plus que jamais être à la hauteur des enjeux, participer activement à la reconstruction d’un grand mouvement populaire, écologiste et social, engager une démarche qui s’adresse aux forces
politiques de la gauche d’émancipation et plus largement à toutes celles et ceux qui veulent s’engager dans un tel projet.
Alors que le mouvement des gilets jaunes et les marches pour le climat ont exprimé une volonté de changer de modèle de développement, de société et de vie politique, les forces politiques de l’écologie sociale, de la gauche d’émancipation, des mouvements citoyens et alternatifs, syndicaux et
associatifs restent divisées, enfermées dans des habitudes usées, incapables de construire et défendre un projet commun.

Nous pensons que la division et la dispersion des forces qui se situent dans une perspective d’émancipation et qui font de l’écologie un point central de
leur projet sont mortifères au moment où l’immense majorité des vivants est confrontée au réchauffement de la planète, à la perte de la biodiversité, à
la sixième extinction des espèces, à la déforestation, au pillage des ressources de la planète, au creusement des inégalités sociales, à l’augmentation de la pauvreté dans le monde, à la souffrance animale, aux discriminations sous toutes leurs formes.

Plutôt que les méfiances, les rancœurs, nous devons confronter avec bienveillance nos points de vue et abandonner l’esprit de clocher ou d’hégémonie, dépasser nos «petites» différences qui ont fait tant de mal ces dernières années aux millions d’individus en colère qui cherchent une solution politique au désastre environnemental, social et démocratique.

Ecoutons-nous ! Trouvons les formes qui nous permettront de bâtir ensemble : assises, états généraux, constituante, archipels, actions communes ou autre fédération populaire autour de combats communs, à l’échelle locale, régionale, nationale, européenne… Rien ne doit être par avance écarté.

Mettons tout sur la table sans tabous, nos projets, nos analyses, les incompréhensions réciproques comme les combats partagés ces dernières
années.
Faisons tomber nos murs pour construire une nouvelle maison commune !
La préparation des élections municipales peut être l’occasion d’inverser le cours des choses. Il faudra rassembler dès avant le premier tour le camp écologiste et social, construire ensemble listes et programmes, pour prétendre gagner des milliers de municipalités. En effet, les politiques qui seront menées par les collectivités territoriales représentent une formidable opportunité de recréer de la justice sociale et d’engager la transition écologique indispensable.

Nous avons plus à partager, nous avons plus de désirs et de projets qui nous rassemblent que de différends qui nous séparent. Ne laissons pas le fossé se
creuser entre les forces écologistes, les forces de gauche et nos concitoyens, qui un peu partout expérimentent, cherchent de nouveaux chemins, œuvrent dans leurs engagements citoyens, associatifs, mouvementistes, syndicaux et politiques pour une société plus juste et plus résiliente construite autour d’un axe écologiste, féministe, populaire et social.

Parce que nous partageons l’essentiel du diagnostic, parce que nous en avons assez de la désunion des forces de gauche et écologistes, nous, signataires de ce texte, nous engageons à favoriser et à participer à toutes initiatives politiques, syndicales, altermondialistes, culturelles, citoyennes, allant dans le sens du rapprochement de nos forces autour de la responsabilité écologique, de la justice sociale et de l’exigence démocratique.

La multiplicité de nos engagements et de nos parcours politiques ne doit plus être un frein mais une ressource dans laquelle puiser pour bâtir la cité écologique, la cité sociale et des justices que toutes et tous nous voulons.

A toutes celles et ceux qui déclarent vouloir se battre pour la planète et l’humanité, nous disons :
Cela ne peut plus durer, écoutons-nous, bâtissons, convergeons !


Premiers signataires : 

 

Abkarian Simon (Acteur, metteur en scène),
Angles Thierry (PCF/FASE/FI),
Aou Karim (Génération.S),
Ascaride Ariane (Actrice),
Auslender Jérôme (Génération.S),
Autain Clémentine (Députée),
Balas Guillaume (Coordinateur Génération.S),
Banuls Bettine (Psychanalyste, Réinventer la gauche),
Barles Sebastien (Marseille en commun),
Bellahsen Mathieu (Psychiatre),
Ben Ali Karim (Lanceur d'alerte, Arcelor),
Bénard Gilles (EELV),
Benasayag Miguel (Philosophe, Psychanalyste, Chercheur),
Bériot Nicolas (Militant démocrate et écologiste),
Bessac Patrick (Maire de Montreuil),
Blanc Felix (Diem 25),
Bock Michel (Génération.S),
Boidin Marc-Antoine (Sous-Marins Jaunes),
Bonnel Patrick (Comédien),
Bordet Joelle (Psysociologue),
Borvon Serge (EELV),
Bosler Alice (Génération.S),
Bouffartiques Paul (Sociologue CNRS),
Boutault Jacques (Maire de Paris 2ème),
Bovis Rémi (Génération.S),
Braouezec Patrick (Membre honoraire du parlement),
Brauns Alice (Génération.S),
Breuiller Daniel (Vice-Président Métropole Grand Paris),
Camps Anne-Marie (Photographe),
Canabate Alice (Sociologue),
Car Pépita (Programmatrice de théâtre),
Charaï Naïma (Génération.S),
Chevalier Alexandre (Président du GRAM Lyon),
Cloutier Roland (Spécialiste en tout),
Collinet Annie (EELV),
Contassot Yves (Génération.S),
Coulombel Alain (Secrétaire National Adjoint EELV),
Coutrot Thomas (Economiste),
Cramer Ben (Polémologue),
Darroussin Jean-Pierre (Comédien, réalisateur),
Dayan-Herzbrun Sonia (Professeure émérite Université Paris Diderot),
Delannoy Emmanuel (Militant associatif),
Delobre Jean (Paysan-Vigneron bio et vins naturels à Saint-Joseph),
Desplechin Marie (Ecrivaine),
Deville Damien (Géographe Anthropologue),
Dietrich Thomas (Lanceur d'alerte Santé),
Dubarry Véronique (Conseillère municipale écologiste à l'Île-Saint-Denis
(93)),
Dubuquoy Olivier (ONG Zea, lanceur d’alerte boues rouges),
Errajafiallah Malika (Climat Social),
Estay Danielle (EELV),
Eychenne Thibaud (Génération.S),
Eynard Marie (Sous-Marins Jaunes),
Falconetti Eric (Réalisateur – Consultant),
Fournier Alain (EELV),
Frachon Olivier (Cadre. Ancien syndicaliste),
Fraysse Jacqueline (Cardiologue, députée honoraire, maire honoraire de
Nanterre),
Frérot Olivier (Essayiste, fondateur de Philométis),
Geoffroy Elias (EELV),
Gèze François (Editeur),
Gleizes Jérôme (Elu conseil parisien),
Glenn Vincent (Sous-Marins Jaunes),
Grandman Christian (Réalisateur),
Grandpeix Suzanne (Génération.S),
Guédiguian Robert (Réalisateur),
Haas Betsabée (Artiste Lyrique),
Hamzaoui Malek (Directeur de production),
Hardy Hélène (Coordinatrice des Assises de l'Ecologie et des Solidarités),
Hédouin Guillaume (EELV, Conservation du patrimoine naturel),
Hervé Nicolas (EELV),
Iehl Corinne (Sociologue, élue Ensemble !),
Jean Rémy (Ensemble ! et France Isoumise),
Joubert Anne (Génération.S),
Joxe Alain (Sociologue de la défense et la paix),
Karmann Sam (Comédien/réalisateur),
Kerckhove Stéphen (Responsable associatif),
Khaldi Samy (Conseiller Fédéral EELV, Parti Vert Européen),
Khalfa Pierre (Economiste),
Kirat Nadia (Conseillère départementale 38. Rassemblement Citoyens
Solidarité et Écologie),
Kleiche Abdessalam (EELV),
Labertrandie Lydia (EELV),
Ladret Christine (EELV),
Lahmer Annie (Conseillère Régionale IdF),
Lanco Patrice (Génération.S),
Lancry Jean-Pierre (Les Jours Heureux),
Lavignotte Stéphane (Militant écologiste),
Leclerc Patrice (Maire de Gennevilliers),
Leduc Emmanuel (Sous-Marins Jaunes),
Lejeune Claire (Climat Social),
Lelong Jérôme (Energies Renouvelables Citoyennes),
Lemaire Jean-Pierre (Ensemble !, Insoumis),
Le Texier Lisa (Sous-Marins Jaunes),
Letourneux Emmanuel (Sous-Marins Jaunes),
Limousin Laurent (Génération.S),
Lioult Hélène (Réalisatrice documentaires),
Lioult Jean-Luc (Professeur émérite Aix Marseille Université),
Lotteau François (EELV),
Lucot Pierre (Utopia),
Lundy Roxane (Génération.S),
Magro Patrick (PCF. Élu local. Médecin en retraite),
Mamère Noel (Ex-député),
Mamet Jean Claude (Ensemble !),
Marolleau Serge (EELV),
Mathez Francine, (Militante associative culture et droits sociaux),
Maurel Jean-Paul (EELV),
Massiah Gus (Militant altermondialiste),
Mbanza David (EELV),
Meirieu Philippe (Professeur des universités),
Meunier Jeanne (Militante économie alternative & solidaire),
Meunier-Polge Marie (Conseillère Régionale Occitanie),
Monod Claire (Coordinatrice Génération.S),
Moreira Véronique (EELV),
Mourey Eric (EELV),
Nahoum-Grappe Véronique (Anthropologue),
Naviaux Catherine (EELV),
Nuel Benjamin (Sous-Marins Jaunes),
Olivier Jacques (EELV, ancien maire du Thor),
Pellissier Jean-François (Ensemble !),
Pernes Michèle (Infirmière puéricultrice),
Perrier Gérard (Professeur de lettres honoraire, syndicaliste),
Petit Martine (Climat Social),
Petiot Fannie (Génération.S),
Peyron Jean Louis (Retraité),
Piedeleu Pascal (Parti de Gauche et France Insoumise),
Piedeleu Sandra (Elue Val d'Oise),
Pfohl Christian (Fabriquant de films et Sous-Marins Jaunes),
Poncet Raymonde (EELV),
Ponchel Matthieu (Climat Social),
Pradinas Simon (Auteur),
Raphel Dominique (Associatif Migration-Non-discrimination – égalité),
Rebelo André (Climat Social),
Recher Bastien (Génération.S),
Rivasi Michèle (Députée européenne),
Robin Marie-Monique (Cinéaste, écrivaine),
Rod Didier (Ancien député européen),
Romagnan Barbara (Génération.S),
Saib Leila (France Insoumise),
Sainte-Marie Sophie (Sous-Marins Jaunes),
Sallaberry Jean-Luc (Génération.S),
Schaffauser Thierry (Syndicaliste au STRASS),
Sénore Dominique (Pédagogue),
Serne Pierre (Génération.S),
Serreau Coline (Réalisatrice),
Simon François, (Médecin),
Sniter Juliette (EELV),
Soncin Jacques (Journaliste, Marseille en Commun),
Stoeber Pierre (Réalisateur),
Supiot Frédéric (EELV, neurologue),
Tachin Eric (Réalisateur),
TcheTche-Apea Pierre-Didier (Force Citoyenne Populaire),
Texier Philippe (Magistrat honoraire),
Tressalet Guy (Syndicaliste),
Trouvé Aurélie (Economiste et militante altermondialiste),
Vassalo Patrick (Maire adjoint Saint-Denis-93),
Vergès Clara (Génération.S),
Vergiat Marie-Christine (Euro-députée 2009/2019 - Gauche européenne),
Verrière Grégoire (Génération.S),
Vicherat Denis (Editeur, Utopia),
Vigier Rudy (Association des Communistes Unitaires Marseille),
Viveret Patrick (Philosophe, militant associatif),
Wallon Emmanuel (Sociologue),
Weber Louis (Editeur),
Zarka Josiane (Association des Communistes Unitaires),
Zarka Pierre (Association des Communistes Unitaires),


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir